Visit the blog here: Brutos-Eros


Latest posts from Brutos-Eros:

Jed Willcox
04.05.2013 , Brutos-Eros [ add to my stream ]



















The Missing - Hot House
Marco Paris walks into a holding pen and places his boot on the back of hogtied Jed Willcox; in the background Matt Majors feeds his incredibly fat club through the bars of a cage to Martin Mazza's eager mouth. Mazza repeatedly gags from the girth of the monster meat but never lets up. You can only imagine where it goes from here!CLICK HERE



Art of fucking
28.04.2013 , Brutos-Eros [ add to my stream ]

Standing fucking


Bend my body forward




Bottom-up



Face to face


 

 



Doggy position



I'm sitting on it


 

 


 

 





Extraits d'une nouvelle érotique
Annonce

Ses mains broyaient mes fesses et un doigt tournicotant autour de mon fondement. Je me suis cambré, écartant les genoux. Il a craché sur ses doigts pour enduire sa queue et mon cul et j’ai tourné la tête pour l’embrasser à nouveau au moment où son gland tentait de me forcer. Mais il était trop gros. Mes chairs s’écrasaient sans s’ouvrir, malgré mon désir. Je tendais mon cul comme une offrande, sans résultat ! Puis crac ! il m’a percé d’un coup comme une flèche tandis que sa bouche bâillonnait le cri qui m’aurait échappé.

Je m’ouvrais autant que possible, bousculé entre sa pogne sur ma bite et ses coups de reins. Sur la place, je voyais les bancs épars où quelques formes emmêlées étaient autant de couples. L’alizé nous caressait gentiment l’entrejambe.

Si tout semblait calme autour de nous, dans mon dos, c’était la tempête. Les assauts de mon amant battaient mes fesses comme une houle furieuse contre la digue d’un port. Il était déchaîné, grognant, suant, aussi vif de la main que du vit. Moi, je me laissais bringuebaler, bois flotté sur la vague, retenant tant bien que mal les cris de jouissance qui montaient à ma gorge.

Conscients du bruit que nous faisions, nous nous sommes bâillonnés de nos bouches au moment où le plaisir nous fouettait ensemble, son sperme giclant dans mes entrailles tandis que j’ensemençais la pierre.

Les joies de la ressemblance, Jean-Louis Rech, Éditions H& O (2002).
Spencer Reed
26.04.2013 , Brutos-Eros [ add to my stream ]











































































For more posts from this blog visit: Brutos-Eros or login to the site